Nadar photographe
Arts visuels,  Photographie

Nadar

Nadar est le premier grand portraitiste de l’histoire de la photographie. On lui doit la première photo aérienne et l’invention du Flash au magnésium. De son vrai nom Félix Tournachon il est né le 05/04/1820 à Paris et avait  un autre métier que celui de photographe. Il était écrivain, caricaturiste un peu par obligation, car il devait  gagner sa vie pour nourrir sa mère et son frère. En effet, avant la mort de son père et les soucis financiers qui en découlèrent il avait entamé des études de médecine à Lyon. Devenu le pilier de la famille, il travailla dans divers journaux de Lyon et vint s’installer par la suite à Paris. C’est là qu’il fréquenta assidument le milieu artistique de l’époque, bohème par excellence. Il se lia d’amitié avec Baudelaire, De Nerval, Balzac, Alexandre Dumas, Théophile Gautier…

Anim Nadar Tournant2 recalée cou cropped delay variable p Wiki - Nadar
Nadar, photographe

De nature fantasque, il publia des caricatures dans le journal satirique « Le charivari », se transforma en espion pour le compte de Jules Hetzel, chef de cabinet du ministre des affaires étrangères du gouvernement provisoire vers 1848/1849.

En 1850/1851 il a pour projet afin de gagner en notoriété de dessiner le portrait des célébrités de l’époque avec l’aide de plusieurs de ses amis. Et c’est en 1854 qu’il réalise avec ces dessins le Panthéon Nadar, une frise lithographique.

Nadars Pantheon 1854 - Nadar
Le panthéon Nadar -1854

Il se fait donc connaitre avec son panthéon mais il n’a pas le succès escompté. C’est donc la même année en 1854 qu’il se lance dans la photographie, et se marie avec Ernestine Constance Lefèbvre, jeune fille issue d’une riche famille protestante ( dont il aura un fils, Paul qui aura pour marraine Georges Sand)

En 1858, il est le pionnier de la photographie aérienne.

Fort de son succès il déménage en 1860 au 35 Bd des Capucines à Paris ou il installe son atelier.

Nadar atelier - Nadar
Nadar atelier à Paris

Les personnalités de l’époque du monde de la littérature, du théâtre, de la peinture … se pressent dans son atelier afin de se faire tirer le portrait.

1200px Sarah Bernhardt by Félix Nadar 2 734x1024 - Nadar
Sarah Bernardt par Nadar
Nadar Gaspard Félix Tournachon French   George Sand   Google Art Project - Nadar
Georges Sand par Nadar
Polaire Nadar - Nadar
Polaire par Nadar
1200px Félix Nadar 1820 1910 portraits Gérard de Nerval 747x1024 - Nadar
Gerard de Nerval par Nadar
1200px Félix Nadar 1820 1910 portraits Charles Baudelaire 1 747x1024 - Nadar
Baudelaire par Nadar
hugo - Nadar
Victor Hugo par Nadar
Auguste Rodin 1893 Nadar 1024x1018 - Nadar
Rodin par Nadar
Félix Nadar Photo of Edouard Manet - Nadar
Manet par Nadar
856px Émile Zola Nadar - Nadar
Emile Zola par Nadar

Avec sa découverte du flash au magnésium ( procédé parfois dangereux) il entreprend une série de cliché des catacombes de Paris.

Nadar   Catacombes de Paris   NPS 3 779x1024 - Nadar
Les catacombes de Paris – Nadar

Connu et reconnu à son époque, a tel point que Jules Verne s’inspirera de Nadar et de son amour des ballons pour écrire le roman « Cinq semaine en ballon » en 1862 .

En 1863, Nadar finance la construction d’un énorme ballon dirigeable d’une hauteur de 60 mètres qui a pour but de démocratiser le tourisme aérien et de financer ainsi « La société d’encouragement de la locomotion aérienne au moyen du plus lourd que l’air ».

Le 04/10/1863 sous les yeux de Napoléon III présent ce jour, le ballon « Le géant » s’élève dans les airs avec 13 personnes à son bord mais l’expérience n’est pas très concluante puisqu’il perd de la hauteur et atterrit à Meaux.

Il recommence le 18/10/1863 vers Hanovre cette fois et avec sa propre femme à son bord, hélas, 3 fois hélas il s’écrase misérablement et sont tous les deux gravement blessés.

Mais il ne s’avoue pas vaincu pour autant, et réitère l’opération encore à deux reprises en septembre 1864 à Amsterdam et à Bruxelles.

Il peaufine ainsi les débuts de l’aéronautique.

 

800px Ballon nadar - Nadar
Le Géant de Nadar, champ de mars Paris 18/10/1863

Il fonde avec ses amis en 1867 la revue l’aéronaute.

Vers 1870, lors du siège de Paris par les Allemands, avec ses amis il constitue une flotte de ballons dirigeables afin de les mettre à disposition du gouvernement. Ces ballons avaient pour rôle la transmission de courrier, la surveillance et l’édification de données topographiques.

Leon Gambetta, ministre de l’intérieur d’ailleurs,  le 07/10/1870 voyagera par ce biais de Paris à Tours !

C’est un total de 67 ballons construits en 3 mois seulement ( de septembre 1870 à janvier 1871) qui serviront à l’aéropostale.

Avec l’épisode de la commune ( mars et mai 1871) Nadar se retrouve ruiné.

En 1886, il réalise avec son fils Paul Tournachon le premier reportage photographique sur le chimiste Eugène Chevreul.

En 1887, il s’installe au manoir de l’ermitage de la forêt de Sénart avec sa femme devenue hémiplégique.

En 1894 il vend le manoir et par à Marseille ou il fonde un atelier photographique. Il y rencontre Frédéric Mistral fondateur du Félibrige.

Son fils Paul resté à Paris, organise une rétrospective de l’œuvre de son père à l’exposition universelle de 1900 à Paris. C’est un succès !

Nadar revient enfin à Paris en 1904 pour y mourir le 20/03/1910.

♣♣♣

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *