hypnose- Site : Bickel.fr
Baleine sous caillou

L’origine de la vaccination

L’origine de la vaccination remonte au XVIII siècle et on le doit à Edward Jenner ( 1749-1823), un apprenti pharmacien Britannique qui acheta plus tard son titre de médecin. Il étudia la chirurgie et l’anatomie avec le célèbre chirugien John Hunter ( qui fut élève à l’université d’Oxford mais qui ne passa pas son doctorat … )  membre la Royal Sociéty et chirurgien Général de l’armée Britannique.

John Hunter était la référence en matière de maladies vénériennes à l’époque, une sommité , un spécialiste de la question dirait-on aujourd’hui. C’est pourquoi, lorsqu’il affirma que la syphilis et la gonorrhée était provoquées par le même agent pathogène personne n’osa le contredire… ( sous peine d’être ridiculisé, mis à l’écart des scientifiques)

C’est seulement 51 ans (1838) plus tard avec Philippe Ricord que la vérité éclata et que le public découvrit que la syphilis et la gonorrhée étaient deux maladies différentes.

Voici donc en quelques mots le professeur, le mentor de d’Ewdard Jenner.

Mais revenons en à Edward Jenner lui même et à l’histoire de la vaccination.

La variolisation

Jenner qui a été « variolisé » dans son enfance ( c’était courant à cette époque et cela se pratiquait même d’après des écrits depuis longtemps dans certains pays comme la Chine et l’Inde)  connait la dangerosité d’une telle pratique. Le but de la pratique de la variolisation était de provoquer une infection bénigne de la maladie mais malheureusement souvent c’était la maladie elle même qui se déclarait. Des gens parfaitement en bonne santé avec la variolisation tombaient malades.

En effet, à la campagne les fermières/fermiers de l’époque qui font la traite des vaches contractent parfois la maladie de la vaccine ( variole bovine). Elles/ils ont des pustules sur les mains mais pour certains ne contractent pas la maladie de la variole lors des épidémies.

Jenner se dit donc malgré sa propre expérience d’une telle pratique, qu’il tient une piste et décide d’inoculer ( par scarification) sur son propre enfant, un bébé de 10 mois et sur deux autres enfants  du pus provenant de pustules de la variole de porc prélevé sur la nourrice de son fils.

Le bébé tombe bien sûr malade mais récupère vite. Il recommence l’expérience deux ans plus tard avec du pus de variole sur son enfant. Cette fois-ci le garçon tombe très malade mais guérit tout de même.

Edward Junior n’eut jamais la variole, c’est vrai.

Cependant, il avait un retard mental, était souvent malade et mourut de la tuberculose à 20 ans. On peut donc légitimement se demander si son système immunitaire fonctionnait normalement et si son retard mental n’ était pas lié à la vaccine.

Mais c’est avec un jeune garçon de 8 ans, James Philipps qu’il réitère officiellement l’expérience le 14 mai 1796 avec du pus de pustule puis un mois après du pus de variole sans déclencher de réaction. Confirmant ainsi l’immunité :           La vaccination était né.

Voilà l’histoire officielle.

Cependant, on omet de dire qu’à l’époque les travaux de Jenner sont contestés par ses pairs. Le Dr Hadwen nous apprend que Jenner fut moqué au meeting de la société médico-conviviale, car les vétérinaires savaient par expérience, qu’une pléthore de »vaccine » était suivie d’une déclaration de la variole !

Mais il s’obstina et on le laissa faire.

C’est ainsi que l’on inocula la vaccine (pus de variole) sur des sujets en bonne santé afin de les protéger de la variole. Et tant pis si beaucoup déclarait la maladie après…

La vaccination

En 1803 la Royal Jenner Society est crée en Angleterre et on vaccine à tour de bras.

Si bien qu’en France Napoléon fait de même dès 1804 ( il fera vacciner son fils l’aiglon qui mourra à 21 ans de la tuberculose…comme le fils de Jenner).

En 1807 avec l’appui du Parlement Britannique Jenner entame une campagne de communication sur les vaccins et la production de masse est lancée.

 

Mais en 1810, patatras, un cheveu dans le potage, il y a baleine sous caillou…

 

 

En effet, un rapport sur la vaccination suivant les recommandations officielles ( source : vaccination by act of parliament, westminster review vol 131, 1889 p.101 ) donne 535 cas de variole après vaccination dont 97 décès et 150 avec des séquelles graves !

Le taux de mortalité est de 18% et égal à celui de la variole…

Un certain Dr Thomas Brown, courageux et certainement effondré d’avoir participé à cette mascarade dans un article du journal « The Edinburgh Medical and surgical journal »vol15, 1819 p67 dira :

« Personne n’a eu plus de zèle à vacciner que moi. Mais après avoir inoculé près de 1 200 personnes j’ai été déçu des promesses de la vaccination , car elle n’a pas empêché les gens de contracter la variole ni même d’en mourir.Je n’ai plus pu supporter cette pratique. »

Après la vaccination, outre le fait que l’on pouvait quand même attraper la variole ( aujourd’hui c’est la même chose avec le vaccin de la grippe, mes proches ( d’un certain âge car recommander pour eux) qui se font vacciner   l’attrape quand même ! Bizarre ? Vous avez dit bizarre…  ) on pouvait aussi avoir la chance d’avoir la tuberculose, la syphilis et des infections de peau…

C’est une observation des médecins cliniciens de l’époque ( médecin généraliste, hospitaliers…. les vrais quoi, ceux du terrain )

Plus tard en France, c’est Pasteur en 1879 en s’appuyant sur les travaux de Jenner qui crée le premier vaccin atténué artificiel ( expérience sur le choléra avec des poules ).

En fait, on provoque artificiellement l’atténuation d’une souche virulente pour ensuite l’injecter dans l’organisme d’une personne. Il y a ici intervention de l’homme par divers moyens alors qu’auparavant ce n’était pas le cas.

Pour Pasteur, le milieu organique intérieur de l’homme est stérile, il n’existerait pas de microbe dans le sang….

C’est ce que l’on appelle la doctrine du monomorphisme bactérien de Pasteur qui est aujourd’hui érigée comme seule et unique vérité.

Pourtant à l’époque un autre scientifique de renommé Antoine Béchamp dit l’inverse à savoir :

« Le milieu intérieur est tout, l’origine de la maladie est interne, le microbe n’est rien. »

 

260px Antoine Bechamp - L'origine de la vaccination
Antoine-Bechamp (1816-1908), chimiste, médecin, biologiste

Pour Béchamp, toute cellule animale ou végétale est constituée de particules qu’il appelle « les mycrozymas » capables parfois ( selon le milieu et un dérèglement ) d’évoluer en bactéries. Voir Les mycrozymas d’Antoine Béchamp éd .1883

Cette thèse est réfutée à l’époque par bon nombre de scientifiques … au bénéfice de celle de Louis Pasteur, lui laissant ainsi le champ libre … pour la vaccination.

Mais la question des « Nanobactéries » ou « Nanobe » ( mycrozymas) de Béchamp est de nouveau d’actualité parmi les scientifiques !

Les expériences pour expliquer ce que sont véritablement ces micro-organisme à l’intérieur du vivant se multiplient. Et la controverse fait rage !

Pour la petite histoire, Pasteur sur son lit de mort aurait dit au Dr Renon :

« Béchamp avait raison, le microbe n’est rien, le terrain est tout »

Le Professeur Jules Tissot (1870-1950) reprit l’esprit du courant Béchamp en créant en 1948 la ligue « Santé et liberté » qui fusionna en 1954 avec « l’association des parents de victimes des vaccinations » qui deviendra à son tour « La ligue nationale contre l’obligation vaccinale ».

En 1964 elle devient « La ligue Nationale pour la liberté des vaccinations » ou infovaccin.fr.

Sources :

  • https://www.bonnes-habitudes.fr/comprendre/polymorphisme-microbien/
  • Douglas Hume, « Béchamp ou Pasteur » ?
  • Livres sur l’imposture de Louis Pasteur de plusieurs auteurs ( Dr Lutaud, Dr Philippe Decourt, Dr Xavier Raspail, Gérald Geison…)
  • Eric Ancelet « Pour en finir avec Pasteur »
  • Nexus magazine N°127, article « Jenner l’origine de la folie vaccinale » de Senta Depuydt

 

Vaccination obligatoire à Leicester en Angleterre au XIX siècle

 

Malgré les alertes en Angleterre de nombreux médecins sur les dangers de la vaccination des campagnes de vaccination obligatoire furent déclenchées dans les années 1853, 1867 et 1871 avec bien sûr le résultat d’une épidémie massive…

Les gens qui refusaient de se faire vacciner pouvaient être emprisonner …

A Leiceister, il y’ eut 3 000 cas de variole dans une population majoritairement vaccinée. Les gens se révoltèrent, plus de 6 000 personnes furent poursuivies, certaines firent de la prison, d’autres virent leurs biens confisqués !

En 1885 une manifestation contre la vaccination obligatoire rassemblant près de 100 000 personnes ( d’Angleterre, France, Belgique…) eut lieu. Devant l’ampleur des mécontentements, de la colère du peuple,  l’autorité municipale laissèrent le libre choix aux citoyens concernant la vaccination.

En 1890, le taux de vaccination de la commune de Leicester avait chuté spectaculairement (10%) et les épidémies de variole curieusement faisaient moins de victimes dans cette commune que dans d’autres qui prônait la vaccination obligatoire.

Source : Leicester, haut lieu historique de la résistance à l’idéologie vaccinale, site initiativecitoyenne.be

En 1949, l’Angleterre abandonna l’obligation vaccinale.

bickel coronavirus abat - L'origine de la vaccination
Site : Bickel.fr

Vaccination obligatoire en France pour les nouveaux nés depuis le 01/01/2018

 

 

En France sous le ministère de la ministre de la santé Agnès Buzin, c’est 11 vaccins obligatoires pour les nouveaux nés depuis la loi du 01/01/2018.

En 1938, c’est le vaccin contre la diphtérie qui était obligatoire, puis le tétanos en 1940, la tuberculose en 1950, la poliomyélite en 1964 … C’est à partir des années 1970 que le DTP est exigé , le BCG lui  fortement conseillé.

Dorénavant, en France pour les jeunes nés à partir de 01/01/2018 c’est 11 vaccins….

 

Vaccins obligatoires dans les Pays Européens

 

  • Lettonie ( 14 vaccins )
  • France ( 11 vaccins pour enfants nés à partir du 01/01/2018)
  • Allemagne ( 1 vaccin contre la rougeole loi du 10/02/2020 Source Ici )
  • Belgique ( 1 vaccin polio )
  • Italie ( 10 vaccins pour enfants scolarisés loi de 09/2017)
  • Grèce ( 4 vaccins)
  • Bulgarie ( 4 vaccins)
  • Croatie (4 vaccins)

 

Pays Européens n’ayant pas d’obligation vaccinale

Certains vaccins étant fortement recommandés mais non obligatoires.

  • Lituanie

  • Espagne

  • Angleterre

  • Suède

  • L’Autriche

  • Portugal

  • Danemark

  • Chypre

  • L’Estonie

  • Finlande

  • Irlande

  • Luxembourg

  • Norvège

  • Pays-bas

Cependant, des projets de loi concernant la vaccination obligatoire sont introduits dans beaucoup de ces pays.

 

Problème avec le vaccin contre la Polio

 

Dans le « British medical journal » du 02/04/ 2012  un article dont le titre était  « L’éradication de la polio : un jeu extrêmement complexe » concluait par :

« La seule manière d’éradiquer la poliomyélite paralytique est d’arrêter de vacciner. »

 

Source : initiativecitoyenne.be

 

 

En conclusion, je suis dépitée devant tant de laxisme, de cynisme de la part de CERTAINS  professionnels de santé , d’organismes de santé et de nos gouvernements à l’échelle de la planète.

En effet, apparemment ils ne connaissent même pas : 

  • la composition exacte des vaccins qu’ils injectent à la population,
  • les tests de sécurité sanitaire sont opaques ( les organismes ne sont pas indépendants),
  • les comptes rendus sur la vaccination ( maladies contractées suite à une vaccination…) n’existent pas ( voir aux USA le procès de Robert Kennedy gagné  contre le gouvernement Américain concernant l’innocuité  des vaccins).

C’est hallucinant.

Et pourtant pas un mot de tout ceci dans les médias officiel…

Ou plutôt si…

Pour faire passer les scientifiques, les médecins qui osent braver l’omerta de la vaccination pour des fous furieux, des originaux, de dangereux complotistes !

La censure des informations sur les vaccins et notamment sur les réseaux sociaux est réelle. Mark Zuckerberg, le propriétaire de Facebook l’a avoué lors de son témoignage devant le comité des services financiers de la chambre au congrès Américain le 23/10/2019.

C’est un député de Floride Mr Bill Posey qui l’ a interrogé , voici le lien Ici

Des associations ont écrit à l’OMS pour l’alerter de la baisse immunitaire et des maladies chroniques qui ne cessent de se développer dans la population mondiale laissant penser que la cause en est : Les vaccins

Aucune étude n’a été faite à ce sujet… 

Voici la lettre ( signée par beaucoup de Français)  datée de septembre 2018 Ici

En n’oubliant pas de parler du Dr Fourtillan qui à découvert récemment que le taux d’aluminium présent dans les vaccins était beaucoup trop élevé par rapport à la recommandation de l’OMS et donc que ces vaccins étaient illégaux pour la santé humaine… Rien que ça. Ici et Ici

Le 06/01/2020, la grande chambre ( la plus grande instance de la cour Européenne des droits de l’homme) a été saisie sur la question de la légalité de l’obligation vaccinale. ( source : Nexus magazine N° 127)
Son jugement devait être rendue le 30/04/2020 mais avec le Coronavirus19, il est à parier que l’on va attendre encore un peu…

 

♣♣♣

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *