L'impuissance apprise
Psychologie

L’impuissance apprise

L’impuissance acquise ou apprise est un sentiment d’impuissance générale. Elle est la résultante de situations récurrentes d’échecs. Mise dans une situation ou il est impossible de réagir ni de fuir, la personne ressent un profond désespoir, un mal-être, se sent nulle par rapport à ces congénères.

Il est alors facile pour des personnes mal-intentionnées ( qui pratiquent cette manipulation) de saper la confiance en soi, d’humilier une personne.

Nombreuses situations dans le domaine professionnel illustrent cette théorie ( par la rétention d’information par exemple ) mais également dans le domaine familial ( maltraitance psychique, pessimisme) et social.

L’impuissance apprise est une théorie de Martin Séligman datant de 1975. Elle a été mise en forme à partir d’expériences sur des chiens. ( 2 chiens avaient une liberté de choix , le dernier était obligé de subir ) Elle a été complétée en 1989 et proposée sous le nom de « Théorie de manque d’espoir ».

Afin de quitter cette zone de désespoir, de résignation,  il faut mettre en place des stratégies pour évoluer , apprendre à se motiver, à se couper des personnes toxiques .

♣♣♣

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *