Naissance du sous homme au cœur des lumières - Xavier Martin
Histoire,  XVIII siècle, Les lumières

L’humanisme des lumières

Partager cet article :

L’humanisme des lumières est un matérialisme heureux. Il n’y a qu’un devoir ici bas, celui d’être heureux. C’est la tyrannie du bonheur que prônent les philosophes des lumières. Il est impératif de jouir par les sens, de vivre un optimum de sensation, l’homme est réduit à un amas de chair. Certains se sont perdus dans les excès de tout ordre et la débauche. Ce qui est certain est que cette définition du bonheur s’oppose au bonheur chrétien.

Mais les philosophes des lumières sont également à l’origine de la notion de sous-homme. Xavier Martin, historien des idées politiques et professeur à l’université nous démontre dans son livre « Naissance du sous-homme au cœur des lumières » ( 2014 ) au travers des écrits de ces « humanistes » ( Voltaire, Diderot, Rousseau, d’Alembert,, D’Olbach …) combien ils méprisaient une bonne partie de la population.

En effet, les femmes étaient selon eux inférieurs en esprit, le peuple se situait entre l’homme et la bête, les peuples exotiques, des hommes imparfaits …. n’en jetons plus, la coupe est pleine. Seuls, les philosophes étaient des êtres intelligents, supérieurs. On est loin, très, très, très loin de ce qui est censé représenter les lumières.

Où est passé la tolérance, l’égalité, la fraternité, la bienveillance envers son « camarade » ? 

Ces idées « lumineuses » contiennent les germes de la pensée révolutionnaire. Abattre la monarchie et l’église,  déconstruire l’homme afin de lui retirer ses repères ( religion ), abolir toute limite. 

Olympe de Gouges, féministe révolutionnaire ,femme de lettres et femme politique ( elle se bat pour l’abolition de l’esclavage des noirs ) pressentait tout cela. Elle dira en 1789 ( source : Voltaire méconnu de Xavier Martin p305 ):   

  • « Il faut se préparer à s’entr’égorger les uns les autres »
  • « Quel serpent venimeux aiguillonne les cœurs ? » 
  • « Oui j’atteste que les gens de lettres sont funestes aux états »
  • « La France est dans le siècle de l’égoïsme, il lui succédera le siècle de la barbarie » 
  • « Jamais l’homme ne montra moins de perfection que dans ce temps de lumière et de philosophie »

Puis en 1790 :

« Je voudrais que le Roi remonta sur son trône, il en est descendu pour le malheur de la France. »

Malheureusement pour elle, elle était née femme et en plus dénonçait les horreurs de la révolution Française ( elle, une révolutionnaire ! ) et la dictature qui se mettait en place. Elle osa remettre en cause le principe républicain et …. fut guillotinée le 03/11/1793.

 

Le bonheur des lumières expliqué par Xavier Martin

 

 

Émission radio sur « Radio courtoisie » (01/06/2014 ) avec Xavier Martin sur son livre « Naissance du sous homme au cœur des lumières » :

pdf - L'humanisme des lumièresprint - L'humanisme des lumières
Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *