lebensborn -Bundesarchiv, Bild 146-1973-010-11 / CC-BY-SA 3.0
Histoire,  XX siècle

Lebensborn ou maternité SS

Partager cet article :

 

Pendant la seconde guerre mondiale Himmler chef de la SS mettra en œuvre un programme eugéniste afin de promouvoir des naissances de bébé « Aryen ». Et c’est en 1936 que la première maternité SS ( maison mère du Lebensborn à Steinhoring ) sera créer en Allemagne , en Haute Bavière.

Le pays en comptera par la suite une dizaine.

Les officiers SS étaient fortement invités à concevoir avec leurs femmes un maximum d’enfants censés représenter l’élite de l’Allemagne, mais ils pouvaient également faire « œuvre charitable » à la gloire de leur pays en procréant avec des femmes dans des maternités, des fabriques à bébé SS. 

Selon le journaliste d’investigation Boris Thiolay ( dans son livre Lebensborn, « la fabrique des enfants parfaits » 2012) existaient également des centres de rencontre ou des femmes sélectionnées  et dites « Aryennes » pouvaient concevoir des enfants avec des inconnus SS. Les bébés nés de ces unions étaient par la suite abandonnés et mis en maternité nazie ( prêt à l’adoption ) afin de constituer un peuple Allemand génétiquement, racialement le plus pur possible.  

Des pouponnières SS se sont également implantées dans d’autres pays :

  • Norvège ( environ 10 ) la chanteuse du groupe ABBA Anni-Frid Lyngstad est un bébé du lebensborn
  • Autriche ( 3 )
  • Pologne ( 3 )
  • Danemark ( 2 )
  • Pays-bas (1)
  • Belgique (1)
  • Luxembourg (1)
  • France ( 1 dans l’Oise, à Bois Larris )

Enfin, afin d’assurer la pérennité de la race dite « Aryenne » en Allemagne, en plus de ces fabriques à bébé furent enlevés à leurs parents pour être placés au sein de familles Allemandes, des enfants provenant de pays occupés ( Norvège, Pologne …) avec évidemment des caractéristiques ethniques dits « Aryens » ( grand blond aux yeux bleus).

 

Qu’est-ce que l’Eugénisme ?

 

 

L’eugénisme pourtant ne prend pas sa source en Allemagne Nazi ( Eugénisme sous le régime nazi ) mais aux États-Unis bien avant l’arrivée d’Hitler au pouvoir. Il a pour but d’améliorer les caractéristiques génétiques de l’humain. Pour ce faire il fait appel à un tri sélectif de la population ( être supérieur et inférieur) et à la stérilisation. A la fin du XIX siècle et début XX siècle l’eugénisme est considéré comme une politique sociale, une méthode de préservation, d’amélioration de la population aux États-unis. La supériorité génétique des peuples nordiques ne doit pas être mise à mal par du métissage. Voir ici

De grands scientifiques de l’époque sont des eugénistes comme Francis Galton en 1883 ( cousin de Darwin ) qui promeut l’idée d’une détermination biologique allant de concert avec le statut social occupé dans la société. L’élite selon lui est donc autorisée à se reproduire alors que les êtres considérés comme inférieurs sont amenés à procréer peu ou pas . Des milliardaires comme Rockfeller, Henry Harrimann … financent le mouvement eugéniste Américain, et c’est ainsi que dès 1907 dans l’État d’Indiana on procédera à des stérilisations contraintes ( malades mentaux …) .

Les théories eugénistes précèdent donc le III Reich et sont présentes même en France avec des médecins comme Alexis Carrel et  Charles Richet.

Le régime nazi a juste repris et adopté ses thèses ( Hitler s’est inspiré notamment des écrits d‘Henri Ford sur l’antisémitisme et l’eugénisme ) qui viennent des États-unis.

 

 

Les maternités SS ou nazies

 

 

Reportage ci-dessous de Jean François Ambroise pour Viamirabelle, sa chaine you tube ici :

 

Pour aller plus loin :

  • Thèse de Georg Lilienthal (1985) , Der lebensborn , Ein instrument Nationalsozialistischer Rassenpolitik
  • Boris Thiolay, Lebensborn la fabrique des enfants parfaits (2012)

 

♣♣♣

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *