CorteX_Medecins-laboratoires-conflits-interets
Baleine sous caillou

Le lobby pharmaceutique

Partager cet article :

Le lobby pharmaceutique a montré au monde entier toute l’étendue de son pouvoir lors de la pandémie du Covid19. Comment ne pas être éberlué devant tant d’études frauduleuses concernant l’ l’hydroxychloroquine ? Comment ne pas être effrayé devant tant de malhonnêteté intellectuelle ?

Malgré les nombreuses études sur l’Hydroxychloroquine  (voir Ici ) qui démontrent son efficacité dans le traitement des coronavirus et ce depuis 2003, le médicament n’est pas utilisé pour soigner le Covid19 dans beaucoup de pays  !

Si si vous avez bien lu depuis 2003 l’on sait que l’HCQ soigne les coronavirus voir Ici, le lobby pharmaceutique s’est acharné à nier les faits et à décrier ce médicament ! 

Des études biaisées ou tout simplement fausses  publiées dans des revues comme  « The Lancet » ont permis à des pays ( dont la France …. ) d’interdire de prescrire l’hydroxychloroquine.

baudr 216x300 - Le lobby pharmaceutique

 

Si en France cela a fonctionné avec l’aide de notre gouvernement, ( à noter que l’ HQC peut de nouveau être prescrite depuis l’arrêté du 11 juillet 2020 dans le cadre de l’AMM & hors AMM encore faut-il qu’elle soit en stock chez les pharmaciens…) des pays comme la Russie ont continué de soigner avec ce médicament malgré l’ordre de l’OMS d’interdire  l’HCQ. C’est Ici 

Aujourd’hui c’est à dire lundi 28 septembre 2020, un article dans France soir nous apprend que Graig Kelly Président de la commission de l’application des lois aux parlement Australien a déclaré :

 

« L’interdiction du traitement de la COVID19 à l’hydroxychloroquine par l’administration Australienne viole le serment d’Hippocrate prêté par les médecins et qui est basé sur une étude erronée. ( étude Recovery)

Ils doivent lever leurs interdictions sinon ils sont impliqués pour crimes contre l’humanité et ils devraient être traduits en justice pénale à la Haye. » 

 

Graig Kelly  

 

Source Ici 

 

C’est incroyable que l’on puisse éditer dans des revues dites « scientifiques » n’importe quel article sans faire de vérifications sur la crédibilité des auteurs, les chiffres …

Comme cette étude sur HCQ qui pourrait prévenir les accidents de trottinettes !

Non non vous ne rêvez pas toujours pas, elle est parue dans « l’Asian journal of Medicine Health » le 15/08/2020 et c’est Ici.

 

Alan Sokal physicien Américain et Jean Bricmont physicien Belge ont écrit en 1997 « Impostures intellectuelles » pour dénoncer déjà à cette époque des confusions intellectuelles dans le Post-modernisme du discours scientifique et sa philosophie, ( tout est flou, approximatif, relatif, incompétence abyssale des « dits experts »….) et le peu de sérieux concernant la relecture d’études demandant à être publiées.

Pour continuer sur la lancée des impostures et montrer à quel point le niveau de corruption est élevé il est bon de savoir que l’ancienne directrice le Dr Marcia Angell du prestigieux « New England journal of medecine » a déclarée elle aussi :

« Le conflit d’intérêt est presque universel dans les strates élevés de la médecine académique. »

Source Ici

 

Mais encore avec le Dr Richard Horton, rédacteur en chef de la revue médicale « The Lancet » qui a déclaré en 2016 :

 

« Une grande partie de la littérature scientifique, sans doute la moitié, pourrait être tout simplement fausse. Affligée d’études avec des échantillons réduits, d’effets infimes, d’analyses préliminaires invalides, et de conflits d’intérêts flagrants, avec l’obsession de suivre les tendances d’importance douteuse à la mode, la science a pris le mauvais tournant vers les ténèbres. »

Source Ici

Et enfin, ce triste constat, le rapport de l’observateur Européen des entreprises datant de 2019 nous alerte sur les méthodes peu scrupuleuses de l’industrie pharmaceutique afin de vendre leurs médicaments sans toujours prendre en compte l’intérêt des patients. Ici

En effet, les grandes firmes pharmaceutiques dépensent entre 14 et 16.3 millions d’euros en lobbying chaque année afin d’influencer les politiques de santé des pays ( politique vaccinale par exemple avec 11 vaccins obligatoires en France pour les nourrissons ) .

Pour ce faire, ils usent de toutes les stratégies possibles. Ils ont même porte ouverte au parlement Européen et font du lobbying « agressif » auprès des parlementaires.  

En fait les laboratoires pharmaceutiques censés œuvrer pour trouver des médicaments  qui soignent les gens préfèrent courir de nos jours après le profit au détriment des malades. Ils nous mentent en :

 

  • Préférant doubler le budget marketing au détriment de celui de la recherche 

  • publiant des études fausses ( biaisées) dans des revues médicales

  • en rétribuant des leaders d’opinions qui orientent les prescriptions des médecins mais également des patients 

 

Un médecin Danois, le Dr Peter Goetsche  déclare que selon lui les médicaments prescrits sur ordonnance dans les pays Occidentaux sont la troisième cause de mortalité après les maladies cardiaques et le cancer. Ce sont souvent des anxiolytiques, somnifères, antidépresseur qui sont incriminés.

Le Dr Nicole Delépine dans la vidéo ci-dessous nous parle aussi de la face cachée des médicaments, du profit de l’industrie pharmaceutique au détriment des malades et surtout des traitements du Cancer à l’heure actuelle…. Très très intéressant .

 

Sources :

 

 

Les scandales des médicaments

 

Les laboratoires pharmaceutiques mettent sur le marché des médicaments censés avoir passé des tests de sécurité sanitaire prouvant leurs fiabilité, c’est ce que l’on appelle l’AMM ( autorisation de mise sur le marché). Or, il s’est avéré que pour certaines firmes les tests étaient tout bonnement truqués ! Les effets indésirables ou graves étant passés sous silence… 

 

Le Médiator

 

Le scandale du « Médiator » révélé par la pneumologue Irène Frachon en 2010 porte sur un médicament anti-diabétique aux effets secondaires pouvant être très grave ( mort ).

 

 

 

La Dépakine

 

Scandale de la Dépakine ( entre 15 et 30 000 personnes concernées à ce jour 09/2020 ) révélé par Marine Martin lançeuse d’alerte et maman de Nathan né avec une malformation uro-génital.

 

 

Serge Rader ancien pharmacien, lanceur d’alerte sur les médicaments, milite pour la liberté vaccinale, la transparence concernant les conflits d’intérêts entre médecin/chercheur et les laboratoires pharmaceutiques.

Ici en Avril 2020 sur  « Sud Radio » avec André Bercoff.

 

 

L’Eurodéputée EELV Michèle Rivasi nous explique déjà en 2015 chez Bourdin que la corruption, la lutte d’influence des laboratoires pharmaceutiques est prodigieuse en France. Que tout le système de santé est corrompu !

 

 

 

Le Vioxx

 

Le scandale du Vioxx. Une ancienne cadre du laboratoire Merck témoigne :

 

 

Le Dr Dalbergue ( interview ds Alternative Santé) rejoint Michèle Rivasi concernant l’état de corruption de notre système de santé et nous dit dans cette vidéo que des chercheurs acceptent  de cautionner certains médicaments ou traitements pour obtenir des crédits afin de poursuivre leurs recherches.

 

 

En conclusion, l’état de corruption de notre système de santé attaqué et rongé de toutes parts par les lobbys pharmaceutiques est prodigieux. L’objectif de l’industrie pharmaceutique n’est plus de soigner les gens mais de faire un maximum de pognon ! Et tant pis pour les dommages collatéraux …

Des médecins, chercheurs ont donné l’alerte, sonné le tocsin mais nos gouvernements entendent-ils ?

Je crois que nous avons la réponse.

 

Pour aller plus loin :

 

 

♣♣♣

Partager cet article :

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *