Le jardin des délices, amevoyageuse.fr
Arts visuels,  Peinture

Jerôme Bosch

Partager cet article :

Jheronimus Bosch est un peintre Néerlandais né vers 1450 à Bois le Duc commune des Pays-Bas et décédé en 1516 dans cette même ville.

Son vrai nom est Jheronimus Van Aken. Il appartient à une lignée familiale d’artistes peintre et d’enlumineurs, son père Anthonius Van Anken & son oncle Jan Van Anken tout deux originaire d’Aix la Chapelle en France sont venus s’installer à Bois le Duc vers 1423.

téléchargement - Jerôme Bosch
Bosch Jerome, de Jacques le Boucq vers 1550

Il reprend donc l’atelier de peinture familial à Bois-le-Duc ( au N° 29 place du marché) à l’époque du mouvement des primitifs flamands ( Jan Van Eyck, Pieter Brueghel l’ancien, Rogier Van der Weyden…).

Cette école des primitifs Flamands ou « Ars Nova » ( renaissance nordique) est à l’origine de la peinture à huile ( vers 1420), et du réalisme des représentations.

Jerôme Bosch épousera Aleid Van de Meervenne en 1478, une aristocrate fortunée qui lui permettra d’avoir une vie confortable et d’appartenir au clan des notables de la ville. Ils habiteront non loin de l’atelier de peinture au N°61 Place du marché. Apparemment le couple n’eut pas d’enfants.

La religion tenait une place importante dans la vie de l’artiste puisqu’il était membre de la confrérie Notre Dame qui était une confrérie consacrée au culte marial.( Un banquet était organisé une fois l’an ou la tradition voulait que l’on mange du cygne).

Des thèmes récurrents sont représentés dans l’ensemble de son oeuvre tels les péchés, les vices, l’enfer, le libre arbitre…

Précurseur de l’Art fantastique avec ses « diableries » ses êtres hybrides, son univers fait de bizarrerie, il a été l’inspirateur de nombreux artistes tant au niveau picturale que musical.



L’époque au XV siècle

C’est pendant la période des « états Bourguignons » ( territoire appartenant aux Ducs de Bourgogne) qui englobe la bourgogne, la Flandre, le Brabant…époque florissante pour l’épanouissement des arts que les princes, les nobles participent à l’essor des primitifs Flamands. Bois-le-Duc est une ville économiquement prospère et une centre artistique et intellectuel important.

Bosch n’aura aucune difficultés pour trouver des commandes. Le roi d’Espagne, l’Archiduc d’Autriche, la bourgeoisie aisé ( dont il fait partie) sont ses admirateurs les plus fervents.

Mais c’est aussi une période de frénésie religieuse avec des sectes, des mouvements hérétiques de toutes sortes ( les adamites…). On s’attaque aux sorciers, aux alchimistes, on allume des bûchers… On a peur de la fin des temps, la fin du monde… On pense au jugement dernier, à l’enfer des âmes damnés ou au paradis.

C’est donc dans ce contexte historique que Bosch peint ces tableaux.



Le jardin des délices

 

Triptyque célèbre, on ne connait pas avec certitude la date de sa création ni le nom de son commanditaire bien que l’hypothèse la plus probable soit que l’oeuvre ait été commandée par Henri de Nassau Breda.

En effet, le triptyque selon le chanoine Antonio de Béatis se trouvait en 1517 dans le palais de Nassau. Elle est aujourd’hui exposée au Musée du Prado à Madrid.

C’est l’oeuvre la plus connue de Bosch et l’une des plus énigmatique aussi.

Il s’inspira  des « diableries » ou « drôleries »  qui sont des personnages hybrides, monstrueux dessinés à l’époque dans les marges des manuscrits (Art de l’enluminure) . 

Le titre originel du tableau était « La variété des mondes » ou « Le tableau des fraises » avant de devenir « Le jardin des délices ».

 

La création du Monde 

 

Les panneaux extérieurs du triptyque représentent le globe terrestre, la création du monde. En haut à gauche Dieu supervise la scène. 

Sur la partie haute des deux volets est inscrit deux phrases en latin :

Sur la gauche ; « Ipse dixit et facta sunt » : Lui parle, ceci est.

Sur la droite; « Ipse mandavit et creata sunt » : Lui commande, ceci existe.

jardin des délices fermé 738x800 - Jerôme Bosch
Le jardin des délices-Bosch-La création du monde

Le Paradis 

 

Le panneau de gauche représente le Christ avec Adam et Ève au Paradis.

Der Garten der Lüste   Christus Adam und Eva - Jerôme Bosch
Le jardin des délices-Bosch-Le Paradis

Ici nous n’avons pas la représentation de la faute avec le serpent (tentation) et la pomme (connaissance).

Ce n’est pas Dieu mais Jésus qui est présent ici entre Adam et Ève.  A la première ébauche du tableau un vieil homme barbu certainement Dieu était représenté mais il a été recouvert par le visage de Jésus ( voir film documentaire « Le Mystère Jerôme Bosch », extrait ICI )

Une fontaine (fontaine de jouvence ou de vie) est représentée au dessus d’eux avec une chouette à l’intérieur ( symbole au moyen-âge du mal) mais   dans l’antiquité Grec c’était le symbole de la connaissance donc du bien et du mal. Pourquoi  ce symbole au Paradis ? Le libre arbitre est t ‘ il suggéré ?

6a01a3fae9626c970b01bb097523b5970d 800wi - Jerôme Bosch
Chouette dans fontaine, le jardin des délices-Bosch

Le Paradis étant synonyme d’éternité, d’immortalité pourquoi des scènes de mort  sont présentes sur ce panneau avec un lynx qui attrape dans sa gueule une souris ou un lion mangeant un cerf ? La mort, la finitude est là ? 

Un lapin est présent à coté d’Ève et nous tourne le dos or il représente la sexualité féminine et dans le Deutéronome et le lévitique le lapin est impur. Que signifie t-il   ?

Le mal est donc présent à ce stade de la création , au Paradis ?

Dans la mare noire en dessous des personnages nage une licorne noire ( la licorne est symbole de pureté ?) un être hybride mi-canard et mi-poisson (contre nature). Tout ceci est bien ambiguë… 

 

image019 - Jerôme Bosch
Le jardin des délices – Paradis- Bosch

 

176px Hieronymus Bosch   The Garden of Earthly Delights   The Earthly Paradise Garden of Eden - Jerôme Bosch
Le jardin des délices-Bosch-Le paradis

Le paradis terrestre ou le jardin des délices 

 

Le panneau central représente une humanité s’adonnant aux plaisirs de la vie, de la nature sans aucune contrainte, ni moral.

L’impudeur et la sexualité débridée y sont suggérés.

L’impression général qui ressort de la scène est un enchevêtrement de corps, une explosion de folie qui mène au chaos.

jardin1 954x1024 - Jerôme Bosch
Le jardin des délices-Bosch
Capture - Jerôme Bosch
Obscénité le jardin des délices-Bosch
LA LUXURE - Jerôme Bosch
Luxure au jardin des délices de Bosch

Un bestiaire fantastique avec des êtres hybrides, mi-animaux mi-humains côtoient des humains nus qui ne semblent penser qu’aux plaisirs des sens.

lejardindesdelices - Jerôme Bosch
Le jardin des délices-Bosch

L’homme est livré à ces instincts bestiaux, sans limites, sans repères il fait ce que bon lui semble. Il est dominé par ses sens, il en est l’ esclave. 

La nature semble dominante avec tous ses animaux, ses oiseaux trop grands, ses fruits énormes ( fraises, mures, arbousier…symbole au moyen-âge d’acte sexuel).

Hieronymus Bosch 038 - Jerôme Bosch
Le jardin des délices-Bosch

 

C’est une vision étrange, fantasmagorique que ce tableau. On essaie d’en comprendre « le sens » …

Les multitudes de détails insolites de cette oeuvre nous laissent perplexe . Un sentiment de chaos,une impression d’hallucination devant cette peinture est souvent ressentie. La vision du tableau central hypnotise l’observateur.

La lecture, le message de Bosch  dans ce tableau est soumis à une multitudes d’interprétations.

Pour certains l’oeuvre est truffé de symboles ésotériques liés à l’alchimie. 

Pour d’autres comme le chanteur Jim Morrison du groupe « The Doors » Bosch faisait partie de la secte des « Adamites ».

En effet, Morrison dans le cadre de ses études d’histoire médiévale à rédigé son mémoire sur Jerôme Bosch afin  de prouver que ce dernier était membre des Adamites. Cette secte du moyen-âge prônait l’amour libre, refusait le mariage, le travail et vivait nus. 

Pour d’autres encore Bosch était un agité du bocal, un toqué…

L’enfer musical

La partie droite du triptyque est sombre et représente des scènes de tortures, de sévices corporels, les personnages souffrent, sont effrayés. Les instruments de musique ( vice ? légèreté ?) servent de potence pour ces malheureux ( crucifié aux cordes d’une harpe, attaché à une cithare). Ils sont punis dans leurs humanité, leurs corps, leurs chairs de quelque chose. Tous les péchés sont ici représentés ( luxure, gourmandise, jeux, avarice…)

Une lanterne, symbole de la connaissance est éteinte ( égo démesuré ?, bêtise ).

En bas du tableau, à droite, un porc embrasse un humain. Est-ce l’adoubement d’un porc ( donc du règne animal) sur l’être humain si ce dernier ne s’éveille pas à la spiritualité ? Si les sens ne sont pas maîtrisé ?

C’est une vision d’horreur qui se dégage de ce tableau ou l’on aperçoit au centre un visage ( celui de Bosch ?) semblant observer impassible, comme en retrait toute cette dinguerie.

 

 

320px Hieronymus Bosch   The Garden of Earthly Delights   Hell - Jerôme Bosch
L’enfer musical du jardin des délices-Bosch
UNE MUSIQUE SORTIE DE LE NFER LE JARDIN DES DELICES - Jerôme Bosch
L’enfer musical du jardin des délices-Bosch


La tentation de Saint Antoine

 

Le thème du tableau est le combat entre le bien et le mal ( les 7 péchés capitaux). Saint Antoine protégeait de l’ergotisme, une maladie venant de la farine du seigle et provoquant des psychoses, des hallucinations.

Saint Antoine est un ermite ayant vécut dans le désert qui subit les tentations du diable et lui résista.

La partie gauche du triptyque nous montre en bas un Saint Antoine épuisé par les attaques du démon et secouru par 2 frères.

Dans le panneau central, le Saint est au centre de la scène et regarde le spectateur, il observe son environnement incohérent et démoniaque comme détaché de la situation.

Panneau de droite enfin Saint Antoine lit la bible, est en méditation dans un paysage ou rien n’ a de sens ( poisson volant, sorcières..) .

Pour certains l’oeuvre est truffé de symbole alchimique…

 

tentation de st antoine 1024x556 - Jerôme Bosch

La tentation de Saint Antoine -Bosch

Le chariot de foin

Le tableau « le chariot de foin » représente la vanité des biens terrestres. On se bat pour les plaisirs terrestres. Sur la motte un  troubadour et sa dame sont accompagnés d’un ange et d’un démon à queue de Paon ( symbole de l’orgueil).

500px Hieronymus Bosch 074 - Jerôme Bosch
Le chariot de foin, Bosch

La lithotomie ou la cure de folie

 

Appelé également l’extraction de la pierre de folie, la toile est réalisée vers 1494. Il est question ici d’une trépanation réalisé sur un homme crédule et ignorant . En effet, un homme de science ( médecin ?) avec un entonnoir ( symbole du savoir) sur la tête ( mais l’entonnoir est porté à l’envers…!) lui ouvre le crâne sous le regard d’une religieuse avec un livre sur la tête ( endoctrinée ?) et d’un moine amenant sa bénédiction. Il va ainsi le guérir de sa folie…

La scène est ubuesque . Bosch ici a voulu montrer que  les charlatans et certains membres du clergé profitaient de la naïveté, de l’ignorance des gens pour les tromper.

 

Extraction of the Stone Hieronymus Bosch 722x1024 - Jerôme Bosch

La cure de folie Bosch

L’escamoteur

Dans ce tableau attribué à Bosch conservé dans un coffre fort au musée de Saint Germain en Laye un prestidigitateur fait un tour de gobelets captant ainsi l’attention de passants. Des complices à lui se mêlent aux gens afin de détourner leur attention et de les voler.

L’escamoteur habillé en rouge tient une noix de muscade dans la main droite et un panier avec une chouette ( connaissance) à la ceinture.

 

Hieronymus Bosch 051 - Jerôme Bosch
L’escamoteur de Bosch


L’oeuvre picturale de Bosch inspirera de nombreux artistes dans divers domaines. 

Dans la peinture, les arts visuels :

  • Salvador Dali
  • Pochette de Deep purple
  • Pochette du groupe Kréator
  • Pochette album « Dangerous » de Mickael Jakson
  • Pochette Dead can Dance album « Aion »
  • Pochette Kate Bush album « Never for ever »
  • Pochette groupe de métal Celtic frost & divine eve

Dans la musique :

Dans la mode :

 

doc bosch e1524756975879 - Jerôme Bosch
Doc Martens le jardin des délices, de Bosch
undercover multi hieronymus bosch print silk blend coat multicolor product 2 650962507 normal 768x1024 - Jerôme Bosch
Mode Bosch « Undercover »
20170901063617 lewhykSSBCdF4xwr 1000 1000 - Jerôme Bosch
Mode Bosch

Documentaire :

 

♣♣♣


pdf - Jerôme Boschprint - Jerôme Bosch
Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *