ancêtre
Lecture,  Psychogénéalogie

Comment paye t-on les fautes de ses ancêtres – Canault

Partager cet article :

Nous sommes ici dans l’univers de la psychogénéalogie qui sous entend un lien de cause à effet ( l’inconscient transgénérationnel) a travers la lignée familiale. L’auteure Nina Canault est journaliste scientifique et philosophe.

Qu’est ce que le transgénérationnel ?

Le transgénérationnel c’est la transmission de l’esprit à travers les générations dans les lignées familiales. En d’autres termes les expériences heureuses ou malheureuses de nos ancêtres peuvent « voyager » à travers l’inconscient de la lignée familiale. Concrètement des traumatismes, pour parler d’événements malheureux, se répètent inexorablement au sein de la lignée.

« La faute, le traumatisme est une carence de paroles, une impossibilité à dire, à s’assumer comme être humain, un être de langage »

Le transgénérationnel n’est pas nouveau et il est même central dans le Taoïsme, pensée traditionnelle chinoise qui reconnait l’existence « des revenants ». Ces êtres qui sont morts brutalement, accidentellement n’ont pas eu le temps de se préparer à mourir et parasitent les vivants. D’où l’importance des rituels funéraires pour apaiser le mort.

Dans le christianisme il en est également question notamment dans le livre d’Ézéchiel (18-2) avec « Les pères ont mangé les raisins verts et les dents des fils en ont été agacées. » Mais aussi dans l’exode (20,5-6) avec la faute des pères transmises sur 3 ou 4 générations.

Nous voyons ainsi que dans les civilisations et religions anciennes, dans les mythes l’importance de la lignée familiale et du transgénérationnel est très présent. (culte des ancêtres…)

L’auteure nous parle également dans son livre des travaux de Didier Dumas, psychanalyste ayant travaillé dix ans au sein d’un hôpital auprès d’enfants psychotiques. Pour lui, ces enfants souffrent de « la maladie des ancêtres » , le traumatisme de leurs aïeux, les non-dits familiaux se répercutent dans la psychée de l’enfant, le perturbe et sont un frein à son épanouissement. L’enfant capte des informations par l’intermédiaire de l’inconscient transgénérationnel et « bug » sur ces informations qu’il ne mature pas. Il a remarqué par exemple que beaucoup d’enfants autistes (donc coupé du monde, silencieux, à part…) était des descendants sacrificiels. En s’intéressant à la généalogie de la famille de l’enfant psychotique il a souvent découvert que de lourds secrets familiaux se cachaient dans les placards. Son hypothèse est que l’enfant protège ainsi ses parents par son silence, sa mise à part de vérités douloureuses.

Le fantôme familial, « la faute » est toujours lié à la mort traumatique, accidentelle, à l’emprisonnement, au vol, au mensonge, au viol, à l’inceste… De ce fait, si les parents, la famille, les référents ne mettent des mots sur ces violences, ces traumatismes il se produit alors un dérèglement, une duplication mentale de cette histoire dans le psychisme de l’enfant qui va le perturber très fortement.

Elle cite également les travaux d’ Anne Ancelin Schutzenberger, pionnière de la psychogénéalogie en France dans les années 1970. En effet, Anne Ancelin prône l’édification d’un génosociogramme ( la mise en perspective d’événements répétitifs, de ruptures, de date anniversaire…) car avec cet outil il est plus facile pour chacun de se rendre compte de situations récurrentes heureuses ou malheureuses à travers la lignée familiale et d’y mettre un terme si besoin.

Enfin avec Carl Gustav Jung « c’est l’enfant qui souffre avant tout d’un inconscient parental, c’est de la contagion psychique ».

Avis :  Livre datant de 1998 recencant les différentes recherches de l’inconscient transgénérationnel à cette époque avec des spécialistes reconnus. Intéressant mais depuis, de nouvelles études ont été menées et donnent la preuve scientifique que des traumatismes ancestraux affectent l’ADN humain des descendants. Ici !

pdf - Comment paye t-on les fautes de ses ancêtres - Canaultprint - Comment paye t-on les fautes de ses ancêtres - Canault
Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *