Christophe Colomb -Ridolfo del Ghirlandaio-
Histoire,  Moyen-âge XV siècle

Christophe Colomb a t-il vraiment découvert l’Amérique ?

Partager cet article :

Christophe Colomb est présenté au monde comme le navigateur ayant découvert l’Amérique en 1492. Or, nous savons par des sources archéologiques que ce continent a été découvert bien avant cette date par les vikings ( c’est le fils d’Erik le rouge, Leif Ericson qui a découvert l’Amérique , voir l’anse aux Meadows au Canada). Et pour certains ( cependant il n’existe aucune preuve tangible ) la découverte de ce continent a été faite par les phéniciens. C’est ici

 

 

Qui est Christophe Colomb ?

 

 

800px Ridolfo del Ghirlandaio   Ritratto di Cristoforo Colombo 1520 - Christophe Colomb a t-il vraiment découvert l'Amérique ?
Christophe Colomb -Ridolfo del Ghirlandaio-

 

Selon son historien officiel Luigi Bossi qui a rédigé en 1824 « L’histoire de Christophe Colomb » (biographie la plus complète) et qui fait un éloge démesuré du navigateur,  il serait né à Gênes au milieu du XV siècle. Son père Dominique Colomb était un artisan et Christophe était l’ainé de 4 enfants ( Barthélemy, Diègue et une fille au prénom inconnue). En fait, une aura de mystère entoure la vie de cet homme.

On n’est sur de rien ( lieu de naissance, date de naissance …).

On sait par contre qu’il quitte assez vite le domicile familial ( étude à Pavie) et qu’il devient matelot puis marchand maritime.

Bref, il se retrouve à Madère au Portugal en 1478 afin de commercer du sucre pour un marchand Gênois quand il rencontre Filipa Perestrelo Moniz, fille d’un navigateur réputé pour avoir reconnu les côtes de Guinée et dénommé Bartolomeu Perestrelo.

Ils se retrouvent plus tard à Lisbonne et deviennent tous les deux parents d’un garçon prénommé Diego en 1479. Nous n’avons aucune trace d’un mariage mais Christophe Colomb dans ses mémoires en parle comme de sa première femme. Là encore mystère.

Sa deuxième femme ( pas de mariage là non plus ) se prénomme Beatriz Enriquez de Cordoue. De cette liaison naitra un deuxième fils : Ferdinand

 

Famille de Filipa Perestrelo

 

 

La famille de Filipa était liée à l’ordre de chevalerie de Santiago, ordre crée au XII siècle qui fut dissous en 1493 pour être intégré à l‘ordre de Calatrava. Cet ordre intégrera également certains templiers.

C’est le grand-père paternel, chevalier Lombard au service de Jean Ier du Portugal qui était probablement membre de l’ordre de Santiago. Le père de Filipa donc le gendre de Colomb s’il n’était pas membre de L’ordre de Santiago comme son père  avait des liens avec cet ordre, lien dont Christophe Colomb a pu bénéficier .

En effet, Bertolomeu ( le père de Filipa) possédait des cartes maritimes et avait accès à la bibliothèque de l’ordre ainsi qu’aux archives templières qui se sont transmises au travers de l’ ordre de Montesa.

Sachant que les templiers étaient réputés pour être d’excellents navigateurs, leurs connaissances maritimes ont dues naturellement être retranscris sur carte.

Et il apparaît qu’à cette époque existait déjà des cartes du monde témoignant d’une connaissance surprenante des côtes de l’Amérique, du Groenland, de l’antarctique… ( cartes Portugaises …)

Quoiqu’il en soit on sait que Colomb hérite des cartes de son beau-père à sa mort et décide alors de naviguer vers l’Amérique en laissant à terre au passage sa femme et son fils Diégo.

 

Piri Reis

 

 

L’amiral Turc Piri Reis  selon l’histoire , en 1501, s’empare d’un bateau Castillan qui transporte à son bord un ancien marin de la Nina, l’une des caravelles de Christophe Colomb. Ce dernier est (soi disant) en possession de cartes maritimes d’origine templière. Voir Le trésor des templiers : L’Amérique

 

Le grand navigateur Christophe Colomb aurait donc réussi à atteindre l’Amérique ( qu’il pensait être les Indes) grâce à des cartes maritimes templières.

 

Piri Reis dans son ouvrage « Livre de navigation » nous raconte que l’ex marin de la « Nina » dit détenir ses cartes du temps ou il était pilote sur l’un des navires de Christophe Colomb et que ces dernières sont antérieures à la découverte de l’Amérique par le navigateur en 1492. ( origine templière ? )

C’est à partir de ces cartes maritimes selon l’histoire officielle, ayant appartenues à Christophe Colomb, mais également à d’autres connaissances ( portulan ) provenant de navigateurs Portugais et de cartes antiques Grecques ( compilation d’environ 20 cartes antérieures)  que la Carte de Piri Reis aurait été élaboré en 1513. ( côtes Américaines extrêmement précises pour le XVI siècle)

Mais tout ce narratif est remis en cause par des scientifiques qui dateraient cette fameuse carte de Piri Reis du XVIII siècle , siècle des lumières.

Un fake en fait …

 

Le financement de l’expédition

 

Il faut de l’argent pour cette expédition vers les Indes. Et Colomb n’en a pas.

Par contre, il a l’appui de l’évêque Alessandro Géraldini qui parle de l’expédition  au pape Jean-Baptiste Cybo alias Innocent VIII ( fils d’un conseiller de la famille Medicis ) , et très proche de Laurent le Magnifique ( à qui il doit le siège …) puisqu’il marie un de ses fils Fransceschetto ( oui le pape avait des enfants ) à la fille de Laurent de Medicis Madeleine de Medicis. 

La reine Isabelle de Castille après avoir déclarer un refus de financer cette expédition donne comme le pape Innocent VIII également sa bénédiction.

C’est Louis de Santangel ou Saintange, ministre des finances Castillan, juif marrane qui financera une partie du projet.

Saintange en fait aurait financer lui même une partie de ce projet avec Gabriel Sanchez le trésorier d’Aragon et surtout Isaac Abravanel , financier juif très puissant à cette époque. ( Source ici )

Colomb avait également un compte à la banque San Giorgio de Gênes. )

 

En ce qui concerne l’expédition en elle même, Colomb était en possession de cartes maritimes ayant appartenu à son beau-père Bertolomeu ( issu d’une lignée de chevalier de l’ordre de Calatrava ) comme nous l’avons vu plus haut.

Il ne partait donc pas à l’aventure mais à la recherche d’un continent existant sur des cartes.

 

Christophe Colomb était il un juif marrane?

 

En mars 1492 Isabelle de Castille et le roi Ferdinand signe le décret de l’Alhambra qui promulgue l’expulsion des juifs d’Espagne en juillet/ Aout de la même année.

Or le 03 aout 1492 notre navigateur prend le large pour les Indes. Et écrira :

« Le même mois ou leurs majestés ont promulgués l’édit imposant à tous les juifs de sortir du royaume et de ses territoires, dans le même mois, ils m’ont donné l’ordre d’entreprendre avec des hommes en nombre suffisant mon expédition en vue de découvrir les Indes. »

 

Et l’on sait que lors du premier voyage plusieurs convertis juifs ( marranes) faisaient partis de l’expédition de Colomb avec notamment l’interprète Luis Torres spécialiste de l’hébreu.

Selon Simon Wiesenthal dans son livre de 1973 « Le voile de l’espoir » célèbre chasseur de nazi mais très décrié pour ses incohérences,  Christophe Colomb était un juif Séfarade chargé de trouver une terre d’asile pour le peuple juif expulsé d’Espagne par le décret de l’Alhambra en 1492.

Effectivement quand on se penche sur la question, les origines de Christophe Colomb restent vagues …. Etait-il Gênois ? Espagnol parlant un dialecte judéo-espagnol ? Italien ne parlant pas l’Italien ? Chrétien ou juif ?

En étudiant sa correspondance avec la reine, son fils Diègo et Saintange, la linguiste Estelle Irazzary de l’université de Georgetown en a déduit qu’il écrivait en Espagnol castillan, un dialecte Judéo-espagnol. Ce qui accréditerai la thèse de sa judaïté.

Maurice David un autre linguiste a découvert dans des lettres destinées à des intimes, un monogramme dans le coin supérieur gauche signifiant un salut hébraïque.( lettre Beth et hé signifiant béezrat hachem: avec l’aide de dieu)

Sa signature était elle aussi mystérieuse, elle consistait en une signature triangulaire faite de points et de lettres ressemblant à des inscriptions sur des pierres tombales de cimetière Juifs en Espagne. ( prière du Kaddish selon Cecil Roth)

Tous ces indices et ces faits convergent pour émettre sérieusement l’hypothèse que Christophe Colomb était un juif marrane.

Ce qui signifie que le Pape et les rois catholiques Isabelle et Ferdinand avaient connaissance de la Judaïté de Christophe Colomb mais se servaient de lui pour leur politique d’expansion maritime !

Ce qui aura pour conséquence la signature du traité de Tordesillas en 1494 qui vise à partager le Nouveau monde entre la Castille et le Portugal.

 

L’esclavage

 

Dans une lettre à la Reine Isabelle du 14/02/1493 Colomb écrit :

« Je peux assurer à leurs altesses que je leur donnerai autant d’or qu’il sera nécessaire…également des esclaves que l’on pourra prendre parmi les idolâtres » ( ligne 120-125) »

 

Comme le souligne l’historien JM Sallmann « Pour financer de nouvelles expéditions Colomb expédia en métropole un chargement d’indiens à vendre comme esclaves.

La réaction d’Isabelle la Catholique fut déterminante pour la politique Castillane à l’égard des nouveaux territoires. La souveraine fut scandalisée par le procédé et interdit à l’avenir que des sujets Américains soient réduits en esclavages.

 

Cependant, après Christophe Colomb ce fut l’invasion de ce continent par les Européens qui malheureusement amenèrent avec eux des maladies comme la variole, la grippe … Cela provoqua une mortalité importante chez les autochtones.

 

Le viking Leif Erikson découvre l’Amérique 500 ans avant Christophe Colomb

 

C’est Leif Erikson fils du viking Erik le rouge, qui a découvert le continent Américain. Plus précisément l’Amérique du nord au X siècle de notre ère.

C’est dans les années 1960 que l’explorateur Norvégien Helge Ingstad et son épouse l’archéologue Anne Stin Ingstad font la découverte de vestiges archéologiques vikings au nord de Terre neuve : L’anse aux meadows.

 

22103714 119222255126 - Christophe Colomb a t-il vraiment découvert l'Amérique ?
Le viking Leif Erikson qui a découvert l’Amérique

 

En conclusion, Christophe Colomb a bien débarqué en Amérique en 1492 mais comme d’autres auparavant !

Ce navigateur reste une énigme historique concernant sa personnalité. 

Etait-il lié à l’ordre des templiers ( Ordre de Calatrava, Montesa ) par son épouse et son beau-père ( héritage des cartes maritimes) ? Appartenait-il à un ordre de chevalerie et lequel ?

Etait-il juif Sepharade ou Marrane ?

Quelle était la teneur et les objectifs réels du contrat signé avec les rois Catholiques et le Pape ?

Pourquoi des juifs Marranes ont financé son expédition avec la bénédiction de la reine Isabelle de Castille qui à la même période expulsait les juifs d’Espagne ?

 

Sources :

  • Christophe Colomb, le dernier des templiers , Eric Granier
  • Essai d’interprétation de la signature de Christophe Colomb, LP May
  • Lettre de CC à Louis de Santagel rédigée à bord de la Caravelle La Nina entre le 14 et 15 février 1493 Ici

Pour aller plus loin :

  • Le voile de l’espoir, Simon Wiesenthal

 

♣♣♣

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *