Beljanski méthode contre le cancer
Baleine sous caillou

Cancer, méthode Beljanski

Partager cet article :

Mirko Beljanski  (1923-1998) est un biologiste qui a découvert des remèdes à base de plantes pour lutter contre le cancer et le sida. Il a travaillé avec sa femme Monique Beljanski pendant 25 ans à l’institut Pasteur dans le service de Jacques Monod. Seulement voilà, il a osé remettre en cause les travaux de Monod sur L’ADN et l’ARN, ce qui lui a valu une diète drastique financière de la part des centres de recherches Français et une féroce hostilité des scientifiques à son égard. Il est licencié en 1978 de l’institut Pasteur.

Malgré cela et avec de petits moyens, il a réussi à poursuivre ses  expériences en étudiant les plantes ( notamment leurs maladies) à la faculté de pharmacie de Chatenay-Malabry et dans les années 1980 , aidé de sa femme Monique Beljanski, elle même ingénieur d’études au CNRS, il met au point la fabrication de produits à base de plantes ( Pao Pereira, Ginko…) qui sont distribués à des malades cancéreux  mais sans AMM ( autorisation de mise sur le marché) sous le manteau. 

Ces produits ont pour effet de  contrer l’activité des cellules cancéreuses, d’ enrayer la multiplication des cellules ou bien de protéger et restaurer le système immunitaire. Ils sont à prendre en synergie avec la chimiothérapie.

Ils peuvent également se prendre en préventifs en cas de risque de rechute.

A partir de 1987, le biologiste est poursuivi par le ministère de la santé pour exercice illégal de la médecine.

Pourtant, le président de la république de l’époque, François Mitterrand a pu bénéficier d’un de ces produits le GinkoV pour soigner son cancer de la prostate. voir ici et ici. Voir également le livre d’un de ses médecins le Dr Gubler intitulé « le grand secret ».

Peu de temps après la mort de Mitterrand, le GIGN intervient en  1996 dans le laboratoire du savant en Isère, perquisitionne les époux Beljansky et la soixantaine de malades soignés par le biologiste. Les produits sont confisqués et la fabrication est stoppée nette malgré les témoignages de médecins et de malades.

Decouvertes Interdites mr 226x300 - Cancer, méthode Beljanski

BD de Bickel sur l’affaire Beljansky ici

Beljansky mitterand 230x300 - Cancer, méthode Beljanski

Mirko Beljanski très affecté par cette affaire décédera en 1998 d’une leucémie aiguë sans pouvoir se soigner avec ses propres produits dont la fabrication a été suspendue par l’Etat. Sa femme Monique est condamnée en mai 2001 à 18 mois de prison avec sursis et 200 000 F d’amendes .

L’ordre des médecins, l’institut Pasteur, la ligue contre le cancer font appel de la décision qu’il trouve trop légère !

Des médecins , des malades viennent prendre au tribunal la défense de Beljanski et vanter les guérisons dues à la prise de ses produits. En vain, car malgré les faits, les produits n’avaient pas d’AMM. Monique Beljansky est donc condamné pour exercice illégal de la médecine. 

Les lobbies pharmaceutiques très puissants ( on le voit actuellement avec l’acharnement dont il font preuve pour décrédibiliser le traitement du Covid avec l’hydroxychloroquine et surtout ridiculiser le professeur Raoult )  ont tout fait pour faire disparaître les travaux , les produits de Beljanski. 

Depuis, Monique Beljanski et sa fille Sylvie vivent aux USA ou les produits Beljanski ont été bien accueilli…

Sylvie Beljanski vient d’écrire un livre :

« Gagner la lutte contre le cancer, la découverte dont la république n’a pas voulu »

 

Vidéo audio ci-dessous avec Monique Beljanski.

Pour aller plus loin :

 

 

 

Sources :

Partager cet article :

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *